De la formation pour une construction plus circulaire à Bruxelles

La formation des (futurs) professionnels de la construction est un levier essentiel pour faire transiter le secteur vers l’économie circulaire. Bruxelles se démarque par sa volonté d’agir en ce sens.

Tous les maillons de la chaîne (étudiants, concepteurs, entrepreneurs, …) sont concernés par la nécessité d’acquisition de compétences liées à l’économie circulaire. Soucieux de se réinventer, les entrepreneurs doivent pouvoir accéder à un éventail de formations innovantes. Mais l’offre doit également répondre à l’arrivée de nouveaux métiers que fera naitre l’âge du circulaire. A Bruxelles, la volonté politique inscrite dans le PREC alimente une dynamique grandissante qui sème les graines d’un changement de modèle économique. Des organismes de formation aux acteurs de terrain, l’intégration des concepts de l’économie circulaire devient une priorité pour tous. Cet article dresse un aperçu des dernières innovations et projets.

La formation continue pour professionnels actifs

« Il ne faut jamais se reposer sur ses lauriers, ce n’est pas un siège bien solide. » Louis Dumur

Pour les entrepreneurs, Bruxelles a récemment lancé un programme ambitieux : Build Circular.Brussels.. L’objectif est de préparer les travailleurs aux exigences de demain et de les encourager à rester à la pointe des dernières techniques circulaires. Aujourd’hui, la CCB-C et le CDR Construction travaillent conjointement à la mise en œuvre du projet, avec l’appui du CSTC. A côté d’accompagnements sur-mesure, les travailleurs actifs en Région de Bruxelles-Capitale peuvent bénéficier gratuitement d’une cinquantaine de formations dispensées par des experts : gestion de chantier circulaire, digitalisation de la rénovation, réemploi et assemblage du bois, etc.

Du côté des opérateurs de formation (Bruxelles Formation, CDR Construction, Académie Construction,…) les efforts se multiplient pour adapter l’offre : parcours rénovation de façades, parcours de l’écoconstruction en économie circulaire, conception de maquettes grandeur nature et d’outils pédagogiques modernes, … En complément, l’ensemble du secteur (la CCB-C, le CSTC, Ecobuild, …) ainsi que Bruxelles Environnement prennent à cœur leur mission d’information en proposant de nombreuses activités : séances d’info, séminaires, capsules vidéos, visites de chantiers,…

Investir dans les jeunes pour changer l’avenir

Les enjeux de la transition circulaire comptent également celui de la rénovation du bâti bruxellois pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Ce défi énorme est synonyme de débouchés attrayants et ne pourra être relevé qu’avec l’aide de la jeune génération ! Pour la mobiliser, le développement de projets innovants et ludiques se multiplient.

  • A l’initiative de l’EFP, le Build Reversible In Conception (BRIC) est un bâtiment didactique 100% durable et modulaire créé à partir de matériaux issus du réemploi. Ce projet permet de sensibiliser 182 étudiants issus de 12 corps de métiers (menuisiers, ébénistes, chauffagistes, …) à l’optimisation des matériaux dans une vision circulaire.
  • Du côté du CDR Construction, le projet de base nautique Build For Water à Anderlecht permet aux jeunes de goûter aux métiers de la construction durable. Une attention particulière est accordée à la problématique de la gestion de l’eau.
  • Le CDR Construction faisait déjà parler de lui avec son projet pilote de construction modulaire autonome, le MØDÜLL 2.0.

Des formats plus innovants

Alors que la numérisation représente un levier essentiel pour l’avenir du secteur, au niveau de la formation les innovations se succèdent : webinaires, workshops en ligne, visites virtuelles de chantiers, … Parallèlement, les formateurs les plus audacieux contentent les plus curieux avec l’utilisation de CNC (machines à commande numérique) lors de leurs ateliers bois ou l’utilisation de jeux digitaux interactifs. L’Atelier Moneo a d’ailleurs récemment présenté les différents outils utilisés dans le cadre de ses formations à la rénovation du bâti ancien.[1]

L’humain au centre

Le site internet digitalconstruction.be du CSTC est un précieux outil pour guider les professionnels dans leur transition digitale. Pour transmettre les connaissances, le virtuel ne remplacera cependant jamais l’apprentissage sur terrain. La richesse des relations humaines est seule capable d’implanter durablement la vision circulaire. 

Peut-être pourrons-nous nous revoir très vite ? A bientôt ! 

Auteure : Valérie Gillès, Communication Officer pour Build Circular.Brussels

Lisez aussiGreenbizz II, un centre exemplaire dédié au circulaire; La ludicité dans l’espace public, vecteur de durabilité5 conseils de base pour une gestion simple et efficace de l’eau dans les bâtiments; Brugeotool, une application au service des métiers de la géothermie à Bruxelles

Sources :


[1] Voir l’intervention de l’Atelier Moneo lors du webinaire sur : La numérisation du secteur de la construction