NEWS

Ce matériau de construction revient au-devant de la scène, de plus en plus comme une évidence !

18-12-19

Veille

L’actualité nous questionne régulièrement sur nos actes d’achats et de production. Les nombreux sommets et rapports traitant de la question climatique et de l’érosion de la biodiversité nous font prendre conscience de la nécessité et de l’urgence de repenser nos modes de consommation et de développement. Si nous pouvons agir individuellement dans notre quotidien ou à l’échelle de notre quartier sous forme d’initiatives locales, les orientations et actions que nous menons dans le cadre de nos activités professionnelles peuvent avoir un impact d’une toute autre ampleur.

C’est le cas bien entendu dans le domaine de la construction où de nombreuses initiatives sont prises, notamment en termes d’utilisation de matériaux d’origine durable, biosourcés, s’inscrivant dans une économie circulaire…

Et à ce sujet, il y a un matériau qui revient au-devant de la scène et que tout le monde connaît. Il est produit naturellement, sans faire appel aux énergies fossiles, il est 100% biodégradable, réutilisable, recyclable, disponible et approprié pour de nombreuses applications dans la construction, aussi bien à l’extérieur, qu’en intérieur ou en finition…

Mais de quel matériau parlons-nous ? Du bois, bien sûr !

Du bois oui, mais d’origine responsable !

Si le bois est une matière formidable, il est par contre indispensable de veiller à ce que les forêts qui sont en amont soient gérées de manière responsable et durable afin d’éviter justement d’accentuer l’érosion de la biodiversité ainsi que le réchauffement climatique par une dégradation des forêts voire leur conversion à d’autres usages. Et en cela, la certification forestière pour le bois est un outil performant qui peut vous donner des garanties dans ce domaine.

Pour FSC Belgique, le bois et ses produits dérivés issus d’une gestion forestière responsable occupent une place de choix dans l’économie circulaire et notamment dans le domaine de la construction. Grâce à une innovation continue dans le secteur (bois lamellé-collé, CLT,…), le bois peut être utilisé de manière plus rationnelle et intégrer des applications ayant une durée de vie plus longue pouvant conduire à un stockage net de CO2, pour autant bien sûr que ce bois provienne d’une gestion forestière responsable.

Quelle est la situation sur le marché belge ?

La part du bois certifié a considérablement progressé ces dernières années en Belgique. À la demande du SPF Environnement, une étude de marché réalisée en 2016 révèle à ce sujet que près de 60% des produits en bois de première transformation sur le marché belge sont d'origine certifiée, soit une augmentation de 20% par rapport à 2012. Cette augmentation est principalement due à la forte croissance de l'offre certifiée en bois résineux scié et en panneaux bois, où pour les deux, plus de la moitié est certifié.

Et en pratique, dans la construction ?

En Belgique, de plus en plus d’acteurs témoignent de leur sensibilité pour le sujet et de nombreux projets privés ou publics intègrent déjà volontairement du bois certifié. La seconde édition des FSC Project Awards organisée en 2018 en Belgique montre à ce sujet la variété des domaines dans lesquels l’utilisation de bois certifié est aisée. Si certaines essences de bois certifiées présentent un surcoût (essentiellement pour le bois tropical), ce surcoût est souvent (très) marginal comparé au coût global d’un projet de construction ou de rénovation. La plus-value dans les forêts d’où proviennent ces bois est par contre, elle, inestimable.

Et si l’utilisation de bois certifiés faisait partie de vos bonnes résolutions pour cette année 2020 ? Pensez-y !

Auteur: Stéphan Justin, FSC Belgique

Photo:  © ESKRA BOUW

Lisez aussiLa construction circulaire crée de nouveaux modèles de financementQuelle place dans la nature pour l'architecture?Mot du Président et de la Vice-PrésidenteZIN, un exemple d'économie circulaire à Bruxelles.

Nos partenaires