NEWS

Un couteau suisse pour la rénovation des logements ?

30-11-18

Veille

En Région de Bruxelles-Capitale, le secteur résidentiel induit 40% de la consommation énergétique totale. Ce parc de logements se caractérise par son ancienneté (environ la moitié des logements a plus de 50 ans), le manque d’investissement (moins de 1 logement sur 10 a été rénové endéans les 20 dernières années), une forte présence d’appartements (76% des logements), ainsi qu’une occupation majoritaire par des locataires (60% des logements).

Si la réglementation énergétique bruxelloise encadre déjà de manière efficace la construction de nouveaux bâtiments ou la rénovation lourde, il n’en va pas de même avec l’ensemble des actes de rénovation simple, dont la majorité sont effectués sans recours obligatoire au permis d’urbanisme et à l’architecte. Ce qui pourrait paraître comme un avantage pour le citoyen (l’absence de démarches administratives contraignantes) laisse ce dernier souvent démuni lorsqu’il doit ingérer et digérer un ensemble de paramètres (financiers, techniques, règlementaires, écologiques…) lui permettant de faire les choix et poser les actes adéquats.

homegrade-ecobuild-brussels-renovation-durable-2.jpgC’est là qu’Homegrade intervient ! Homegrade est une asbl née de la fusion du Centre Urbain et de la Maison de l'énergie. Au service du citoyen, elle vise à contextualiser avec lui les « tenants et aboutissants » de sa démarche de rénovation. Pour cela, les conseillers d’Homegrade lui proposent, au-delà d’une information préalable ou ponctuelle, un accompagnement avant travaux et des visites à domicile. L’objectif poursuivi est, in fine, de l’encourager et l’aider à réduire l’impact environnemental de son logement à travers son occupation et sa rénovation : préserver et entretenir le « petit patrimoine », favoriser une utilisation rationnelle d’énergie, prendre en compte la dimension acoustique dans la rénovation d’un bâti ancien non adapté à une division en appartements... 

L’accompagnement prend généralement la forme d’une analyse de devis et/ou d’une aide à compléter les demandes de primes, mais il assure également la complétion des demandes de permis d’urbanisme sans architecte, de prêt vert ou d’allocation de relogement. Parce que les petites copropriétés, de plus en plus nombreuses, ont du mal à trouver l’appui qu’elles cherchent, une participation à leur assemblée générale est proposée afin d’aborder ensemble un point technique précis et de leur permettre de dégager un consensus. Le facilitateur bâtiment durable prend le relai pour les copropriétés de plus de 6 logements.

Quant aux visites à domicile, elles permettent au conseiller de déterminer in situ quels sont les investissements prioritaires (ou d’envisager la résolution de problèmes plus spécifiques comme l’acoustique, les petites pathologies…) tout en tenant compte des moyens disponibles et des possibilités d’action de l’usager. Les factures énergétiques sont analysées, les faiblesses tant comportementales que celles du logement sont repérées et un diagnostic est posé. Cerise sur le gâteau, une collaboration avec Casablanco est menée afin de proposer à l’occupant, si cela s’avère utile, trois petites interventions visant une diminution de leur facture énergétique.

Si cet accompagnement et ces visites permettent la suppression d’obstacles freinant l’amélioration environnementale des logements, il reste cependant celui de la recherche de l’entrepreneur « de qualité », c’est-à-dire sensibilisé aux problématiques environnementales, développant son know-how dans ce secteur et au fait des normes et obligations imposées par la région. Sans la motivation de ce secteur, le travail d’accompagnement d’Homegrade ne peut aboutir pleinement. C’est pourquoi on ne peut que souligner en guise de conclusion la complémentarité entre le travail effectué par le Cluster ecobuild.brussels et celui d’Homegrade.

Auteurs : Eglantine Daumerie et Patrick Herregods - Architectes - Homegrade

Lisez aussi : Construire en CL - Que des avantagesLa construction durable, un formidable levier… À  condition d'en prendre conscienceÉvolution de la réglementation PEB : le cas des écolesL’éclairage LED industriel : s'abonner à la lumière.

Photos ©Homegrade

Nos partenaires