NEWS

L’outil TOTEM encore plus intéressant grâce aux données EPD belges

10-11-20

Veille

Depuis le 16 octobre dernier, les utilisateurs de TOTEM bénéficient d’une nouvelle version de cet outil commun aux trois Régions pour évaluer la performance environnementale des bâtiments. Cette mise à jour est symboliquement très importante car elle intègre les premières données spécifiques dont les impacts environnementaux sont déclarés par les fabricants belges par l’établissement de Déclarations Environnementales de Produits (EPD), déclarées, vérifiées et enregistrées dans la base de données belge B-EPD (voir www.b-epd.be), développée et gérée par le SPF Santé publique. Ces données spécifiques permettront une évaluation encore plus précise de l’impact environnemental des projets de construction !

TOTEM compte actuellement environ 3600 utilisateurs (comptes ouverts). On constate par ailleurs un intérêt croissant des maîtres d’ouvrage publics pour intégrer dans les marchés publics des exigences liées aux matériaux (et donc à TOTEM). L’outil TOTEM est de plus reconnu pour la certification BREEAM.

Pour rappel, l'outil TOTEM permet de calculer et de communiquer, de manière objective et transparente, la performance environnementale des éléments de construction et des bâtiments de manière univoque, neutre et adaptée aux spécificités du contexte belge. Cela permet aux acteurs du secteur belge de la construction (architectes, ingénieurs, entrepreneurs, promoteurs, autorités publiques, etc.) d'identifier et de limiter l'impact environnemental des bâtiments dès le début processus de conception des projets.

Modifications principales dans la nouvelle version 

Evolution fort attendue pour rendre TOTEM encore plus proche de la réalité du secteur belge de la construction, cette mise à jour intègre les premiers composants spécifiques déclarés par les fabricants belges (Déclarations environnementales de produits ou EPD) dans la base de données du SPF Santé publique. Les composants spécifiques peuvent être utilisés de la même manière que les composants génériques TOTEM.

En outre, des changements importants ont été apportés l’outil pour faciliter l’optimisation d’un projet. Les impacts relatifs des composants dans un élément peuvent être évalués pendant la modélisation, permettant à l’utilisateur de comparer aisément différentes compositions pour réduire les impacts environnementaux. La bibliothèque (projets, bâtiments, éléments et composants) a aussi été améliorée : une recherche plus aisée et plus de lisibilité concernant la manière dont les composants de la bibliothèque sont modélisés (Quelles fixations sont incluses ? Quel type de mortier, …).

Prochaines évolutions de TOTEM

En plus de la modélisation de scénarios de réemploi et de maintien de matériaux sur un chantier déjà disponible dans TOTEM, la prise en compte de la circularité sera progressivement renforcée dans l’outil TOTEM. Courant 2021, une évaluation du potentiel de réversibilité des éléments de la bibliothèque sera proposée pour aider le concepteur à améliorer la circularité de ses projets.

Mieux comprendre pour mieux dialoguer

Nul doute que ces évolutions amélioreront la compréhension des performances environnementales des bâtiments chez un nombre croissant d’utilisateurs et faciliteront le dialogue au sein du secteur de la construction. Intéressé(e) ? Le site web de TOTEM vous dit tout.

Vous trouverez plus d’informations sur la base de données des déclarations environnementales de produits de construction du SPF Santé publique sur www.b-epd.be.

Source : circubuild.be

Nos partenaires