NEWS

LE MOMENT "R" : DELTA-T

08-07-19

Veille

Projet de recherche « Delta-T » à la Haute Ecole Bruxelles Brabant (HE2B). 

« Delta T – Dispositifs thermoélectrique pour l’optimisation d’installation de chauffage domestiques et tertiaires. »

Le projet Delta T est un projet de recherche financé par Innoviris (Programme Bridge) ayant pour objectif le développement de dispositifs d’auto-alimentation électrique basé sur l’effet thermoélectrique pour actionneurs, capteurs ou équipements d’installations thermiques. Le consortium, emmené par le département d’Ingénierie des Matériaux et Procédés (IMAP) de l’UCLouvain associe l’Institut Supérieur Industriel de Bruxelles (HE2B-ISIB), le Centre Scientifique et Technique de la Construction (CSTC), Engie Axima, Buderus et Engie Lab.

Dans le cadre du projet Delta T, le développement porte d’une part sur l’élaboration de capteurs et actionneurs de faible puissance alimentés par des modules thermoélectriques. D’autre part, sur l’implémentation d’un module thermoélectrique incorporé directement dans le corps de chauffe d’une chaudière à gaz (Buderus Logano plus KB372) afin d’alimenter les systèmes de régulation de la chaudière ainsi que le circulateur.

Les capteurs alimentés par des modules thermoélectriques permettent un monitoring de bâtiments existants toute en s’affranchissant de câbles d’alimentation ou de batteries.

La mise au point d’une chaudière autonome sur le plan de la consommation électrique devrait permettre d’une part de rendre une chaudière et une installation de chauffage capables de fonctionner même en cas de black-out, mais également de gagner des points de PEB relatifs à la comptabilisation de l’énergie consommée par l’installation de chauffage.

La technologie thermoélectrique est de plus en plus présente dans les produits commerciaux de régulation, mais contrairement aux dispositifs existants dans le commerce, la recherche menée dans le cadre du projet Delta T vise à mettre en œuvre un matériau thermoélectrique peu cher, non toxique et composé d’éléments d’alliage courants à savoir le Fer, le Vanadium et l’Aluminium (FeVAl2) ; matériau développé par le département IMAP de l’UCLouvain.

Plus d'infos : Site internet recherche HE2B 

Photo : ©HE2B

Nos partenaires