NEWS

IRISPHERE veut systématiser le réemploi du matériau bois à Bruxelles

10-11-20

Veille

Partant du fait que le bois de réemploi est une ressource sous-exploitée à Bruxelles, le programme IRISPHERE, piloté par citydev.brussels, est occupé à travailler à la création d’outils concrets afin de systématiser le réemploi du matériau bois dans la capitale. Un article écrit par Laurie Verheyen (citydev.brussels), Julie Decaux (EcoRes) et Albertine Serfaty (Greenloop), en collaboration avec la Confédération-Construction et publié par la Plateforme Réemploi.

De nombreuses initiatives circulaires ont vu le jour à Bruxelles ces dernières années autour du matériau bois. De la revalorisation de mobilier à la récupération de « déchets sauvages » en rue en passant par la déconstruction sélective en vue du réemploi, elles apportent toutes leur pierre à l’édifice d’une région circulaire. Un enjeu majeur de ces filières est la problématique du stockage : disponibilité et coût de l’espace, différence de timing entre offre et demande, logistique, etc. Tout ces aspects représentent des freins à la montée en échelle de ces acteurs.

Pour tenter d’apporter des solutions, le programme IRISPHERE, piloté par citydev.brussels, travaille à la création d’outils concrets pour systématiser le réemploi de ce matériau à Bruxelles. Le Groupe de Travail organisé dans le cadre de l’événement annuel de la Plateforme Réemploi de ce début octobre orienté sur la problématique du stockage en vue du réemploi était une belle occasion pour faire le point sur l’état d’avancement de ce projet.

Un cadre propice

C’est dans un contexte politique régional de soutien et de développement de l’économie circulaire et de la mise en œuvre de la stratégie de rénovation durable du bâti bruxellois (PNEC – Plan National Energie climat) en faveur de la réduction, du réemploi et du recyclage, que ce projet prend forme. Celui-ci se développe dans le but de répondre à des freins majeurs au développement du réemploi d’éléments de construction : le manque de disponibilité d’espaces de stockage pour ces matériaux en attente de trouver une seconde vie et le manque de demande.

citydev.brussels est porteur du programme IRISPHERE depuis 2014, avec le support des bureaux EcoResGreenloop et Lateral Thinking Factory. Dans le cadre de ce programme, supporté politiquement par la région et l’Europe via le Fond Européen de Développement Régional (FEDER), une diversité de synergies visant le réemploi et la valorisation de matériaux, tout secteur confondu, ont vu le jour. Parmi celles-ci, un projet de grande ampleur occupe les équipes du programme IRISPHERE depuis janvier 2020 : le développement d’un incubateur de filières de valorisation du bois provenant du secteur de la construction.

Un incubateur de filières

Le lieu se chargera de récupérer les matériaux provenant des chantiers de démolition, construction et rénovation (via une collecte ou un dépôt), de les trier, les stocker puis de les renvoyer vers des acteurs spécialisés ou de les reconditionner en vue de leur remise sur le marché.

Les objectifs principaux de cet incubateur sont :

  • De mettre en réseau les différents acteurs impliqués dans le réemploi (architectes, maîtres d’ouvrage, revendeurs de matériaux de secondes mains, ateliers…) afin de mieux coordonner offre et demande ;
  • D’être un lieu de Recherche & Développement pour le secteur. Les matériaux non valorisés à Bruxelles seront étudiées (faisabilité technique et socio-économique) pour susciter la création de nouvelles filières pérennes et durables ;
  • D’offrir une visibilité aux acteurs du réemploi existants ainsi qu’un lieu central d’accès à l’offre via un show-room partagé.

Le projet se concentrera dans un premier temps sur le bois, avant d’explorer éventuellement d’autres types de matériaux.

Mais pourquoi le bois ?

Le bois est un matériau fréquemment retrouvé sur tout type de chantier, que ce soit comme bois « outil » (coffrage, échafaudage…) pour des finitions ou structurel. Il y a donc une forte abondance de ce matériau dans le secteur.

De plus, le bois de construction présente des caractéristiques favorables au réemploi, c’est-à-dire, un besoin en espace de stockage assez limité par rapport à d’autres matériaux, une facilité de transport, de démontage et montage, une facilité dans sa manipulation, et une conservation de ses propriétés mécaniques et esthétiques dans le temps.

Enfin et surtout, de nombreux acteurs bruxellois travaillent déjà avec du bois de récupération : des revendeurs de seconde-main, des filières de valorisation déjà existantes ou en création des menuisiers et artisans,… C’est donc dans une optique de mise en réseau des filières existantes, des fournisseurs, des clients et des parcs à matières, que le projet se dessine en tant qu’incubateur de filières de valorisation du bois de construction.

A la recherche de partenaires

L’incubateur inscrira son modèle de gouvernance dans un Partenariat Public/Privé, qui assurera la pérennité du projet et des infrastructures garanties par le secteur public, tout comme l’accès au gisement et le développement de la demande via l’exemplarité des pouvoirs publics. Et le secteur privé permettra d’allier innovation, dynamisme et know-how qui lui sont propres.

Les prochaines étapes consistent à progresser dans la co-construction du projet avec des acteurs de terrain qui seraient intéressés de devenir partenaires. Le projet se construit évidemment en collaboration avec les cabinets régionaux compétents dans ces domaines afin d’être en ligne avec les stratégies régionales.

Laurie Verheyen (citydev.brussels), Julie Decaux (EcoRes) et Albertine Serfaty (Greenloop) sont venues exposer le projet aux acteurs de la Plateforme Réemploi. Suite à la présentation, les discussions ont pu continuer en petits groupes très interactifs permettant de débattre du projet avec les participants autour d’une analyse SWOT.

Pour plus d’information sur le projet et les possibilités de partenariat ou pour être tenu au courant des prochaines étapes : info@irisphere.brussels

Illustration: ©RotorDC 
Source : circubuild.be

Source originale : http://www.reemploi-construction.brussels/
Auteurs : Laurie Verheyen (citydev.brussels), Julie Decaux (Ecores) et Albertine Serfaty (Greenloop) en collaboration avec la Confédération-Construction

 

Nos partenaires