NEWS

Étude de cas : le projet rue de l'Est

31-07-20

Veille

Le projet Rue de l'Est consiste en la transformation d'une maison Bruxelloise de 1900 en trois appartements. L'attention particulière du projet s'est portée sur la préservation et le réemploi d'éléments de construction en valorisant les aspects patrimoniaux (moulures, châssis, etc.) ainsi que sur l'acoustique du bâtiment et des appartements entre eux.

Données du projet

Généralité

  • Adresse : Rue de l'Est 15, 1030 Schaerbeek
  • Affectation : logement (3 unités)
  • Type de travaux : rénovation
  • Surface : 222 m²
  • Date de réception des travaux : Mai 2019
  • Lauréat Chantier Be Circular 2018

Equipe projet

  • Maître d'ouvrage : Mme Serena Vanbutsele, M Samuel Vanbutsele
  • Architectes : VLA-architecture sprl
  • Bureaux d'étude : MC-carré (Stabilité), Earth 'n' Bee (PEB)
  • Entrepreneur : Deco Sege Rom sprl

Aperçu

 

Réemploi

Stratégie

L'intention de base du projet était d'une part de récupérer les portes, chevronnages, anciens carrelages, seuils et tablettes, planchers, escaliers, etc. et d'autre part de prévoir l'utilisation de matériaux de récupération issus d'autres chantiers, comme les briques de parement et certaines quincailleries.

Lors de la réalisation du dossier d'exécution, un inventaire a été réalisé afin d'avoir une vue plus précise des éléments récupérables.

Eléments conservés

  • planchers au rez-de-chaussée et au 3ème étage 
  • plafonds existants (pour cela les travaux acoustiques se sont fait dans l'épaisseur du plancher) 
  • portes 
  • citerne d'eau de pluie 
  • châssis en façade conservés et adaptés 
  • structure conservée en grande partie 

Réemploi sur site

  • seuils de portes et de fenêtres en pierre bleue réemployés pour la réalisation de marches extérieures 
  • tablettes et manteaux de cheminées pour la réalisation de mobilier de salle de bain et tablette sur bâti-support 
  • carrelages du sous-sol 
  • couvre-murs extérieurs en pierre bleue réemployés pour la réalisation d'une terrasse 
  • couvre-murs extérieurs en terre cuite réemployés comme couvre-murs 
  • escalier extérieur en acier 
  • portes 
  • chevronnage de toiture partiellement récupéré pour la réalisation de  mobilier de salle de bain et pour la réalisation d'un garde-corps 

Le réemploi de certains éléments a dû être adapté sur chantier après démontage. Dans ce cas, l'entrepreneur a été une personne clef pour que les choses se déroulent bien.

Autres types de réemploi

Matériaux de réemploi venant de l'extérieur

  • briques de parement façade arrière 
  • quincaillerie (poignées, boutons, fermes-portes, ...) 

Eléments récupérés et utilisés sur d'autres chantiers

  • chevronnage de toiture partiellement récupéré 
  • escalier des combles 
  • planchers du 1er et 2ème étage 

Retour d'expérience

  • financier : le réemploi génère un léger surcout dû à la main d'œuvre. A l'inverse le réemploi des châssis existant avec changement des vitrages a permis de faire des économies ;
  • entrepreneur : l'implication et la bonne volonté de l'entrepreneur dans la mise en œuvre des solutions de réemploi a été primordiale pour la réussite du chantier ;
  • autres : certaines pistes liées au réemploi n'ont pas été mise en œuvre car pas encore abouties ou avec un résultat non adapté au chantier :
    ° traitement à l'acide pour une remise en œuvre plus efficace des tomettes réutilisées 
    ° utilisation de sur-commande d'isolant en provenance de gros chantiers de construction

Vidéo

Acoustique

Stratégie

Le projet a réfléchi dès la phase de conception, aux objectifs acoustiques qu'il souhaitait atteindre. Ainsi c'est un bon confort acoustique entre appartements, entre deux pièces et au sein d'une même pièce qui a été visé.

Conception

  • chambres et séjour éloignés des zones bruyantes 
  • couche d'isolant acoustique continue, bien jointe, bien finie 
  • désolidarisation des planchers et cloisons 

Planchers

  • remplissage de cellulose en vrac entre solives 
  • doublage des solives pour permettre une bonne rigidité du plancher 
  • Isolant acoustique continu 
  • plancher désolidarisé du solivage au moyen d'une membrane de feutre de jute

Cloisons

  • accrochage solide des cloisons tout en étant désolidarisées en-dessous et au-dessus, par l'intermédiaire d'un matériau résilient (feutre de jute) 
  • Vérification sur chantier de la bonne désolidarisation pour éviter la transmission des ondes sonores 

Vidéo

 

Pour plus d'information nous vous invitons à consulter le site: Guide du Bâtiment Durable.brussels

Photo: © Bernard Boccara
Source Guide du Bâtiment Durable.brussels

Nos partenaires