NEWS

Entreprendre à moindre risque ?

29-09-20

Veille

Baticrea, la coopérative d’activités de la construction et l’artisanat

Fondée il y a 7 ans, Baticrea s’est fait sa place dans le paysage de l’accompagnement entrepreneurial bruxellois. Avec près de 90 créations d’entreprises et retours à l’emploi de personnes issues du chômage ou du CPAS, la coopérative d’activités spécialisée dans le secteur de la construction et les activités manuelles, démontre l’efficacité d’un modèle entrepreneurial innovant.

Basées sur le principe de la mutualisation des moyens et des services, les coopératives d’activités offrent une solution idéale pour se lancer sans risque. Les ingrédients de cette réussite ? Un accompagnement professionnel et un cadre légal qui permet de démarrer l’aventure entrepreneuriale tout en douceur.

Un accompagnement, gage de réussite

Baticrea accueille les porteurs de projets dans les secteurs de la construction, des métiers verts et de l’artisanat pour travailler avec eux leur business plan. Mais aussi, et surtout, pour tester l’activité sur le marché pendant un an et demi. Dans les faits, la coopérative d’activités prête son numéro d’entreprise aux candidats-entrepreneurs pour facturer leur clientèle. Un cadre légal fédéral et régional permet en outre, d’être protégé côté chômage. Les demandeurs d’emploi et allocataires sociaux conservent leurs allocations et sont dispensés de leurs obligations de recherche d’emploi durant toute la durée du test.

L’idée est de vérifier la rentabilité et la viabilité d’un projet entrepreneurial pour pouvoir choisir, sereinement et sur une base objective, le meilleur statut pour ensuite s’installer à son compte.

Créée par JobYourself et Batigroupe, la coopérative d’activités BatiCrea a bénéficié de leurs expertises spécifiques. Respectivement, en termes d’accompagnement entrepreneurial et de connaissance du secteur de la construction et de l’écoconstruction. Elle s’intègre aujourd’hui au sein de JobYourself.

Accompagner la vie de l’entrepreneur : un ‘continuum’ assuré par BatiCrea !

Avec l’aide de ses partenaires JobYourself, la coopérative d’emploi DiES et Actiris via le programme ACE Aide à l’Autocréation d’emploi, BatiCrea offre un parcours d’accompagnement clé en main à tout entrepreneur et entrepreneuse en devenir ! Un réel accompagnement en continu tout au long de son parcours, de quoi entreprendre à moindre risque ! De la détermination de l’idée, la réflexion business du projet (ACE), en passant par le service de facturation via le test d’activité sur le marché (JobYourself) et enfin, aussi la possibilité de renforcer sa vie d’entrepreneur et/ou indépendant au sein d’une coopérative d’emploi (DiES).

Un modèle coopératif

Baticrea s’investit pleinement dans l’aide aux entrepreneurs qui débutent dans le secteur de la construction, de la rénovation et de toutes activités manuelles (métiers verts, artisanat, activités connexes à la construction). De nombreux domaines sont abordés : la formation technique, la comptabilité, l’administration, la communication.

Ce dernier point surtout est un sérieux obstacle pour de nombreux starters qui cherchent et essaient de trouver de nouveaux clients. Parce qu’ils ne sont pas encore connus. Trouver des clients requiert des connaissances spécifiques et/ou des investissements supplémentaires, ce qui fait que beaucoup de starters jettent le l’éponge après un certain temps, en dépit de leur motivation et de leur qualification”, pointe Filip Monbaliu, coach entrepreneurial chez Baticrea.

 

Choisir d’intégrer la coopérative d’activités, c’est également s’offrir un précieux premier réseau. Un réseau de pairs, d’abord, pour un renforcement mutuel et en tirer tous les bénéfices que peut apporter le collectif. Un réseau professionnel ensuite, à travers les partenariats de Baticrea comme les plateformes apporteuses d’affaires Jaymi by Belfius ou Ajusto. Un réseau de spécialistes enfin, dont Baticrea a su s’entourer pour renforcer les compétences des entrepreneurs et entrepreneuses dans certains domaines, comme celui de la construction durable par exemple. C’est dans cette lignée que la coopérative s’est formée au « Resilience coaching ». Une manière d’amener les entrepreneurs à penser leur projet dans une vision la plus durable possible. A ce titre, Baticrea est d’ailleurs soutenue dans le cadre du PREC.

«Entreprendre à travers nos coopératives lève une grande partie des freins à l’entrepreneuriat. Nous constatons par exemple plus de femmes que dans la moyenne nationale. L’aspect collectif ressort énormément dans les témoignages des personnes qu’on accompagne, qui y trouvent une réponse à la grande solitude souvent vécue par les entrepreneurs. Le coaching est là pour renforcer les compétences et les profils entrepreneuriaux… L’ensemble de nos services et de notre cadre a fait ses preuves pour la création d’entreprises pérennes et diminue les risques de faillites. » constate Jean-Olivier Collinet, Administrateur délégué de BatiCrea.

 

Economie sociale, entrepreneuriat pour tous

Le principe des coopératives d’activités s’intègre dans les principes de l’économie sociale. A ce titre, Baticrea a pour objectif de rendre l’entrepreneuriat accessible à tous et toutes et de créer de l’emploi local et des entreprises durables.

Ce modèle lève de nombreux freins à l’entrepreneuriat dont la solitude de l’entrepreneur et entrepreneuse représente l’un des principaux. L’une des raisons sans doute pour lesquelles les femmes sont de plus en plus nombreuses à choisir cette voie pour entreprendre. Elles sont plus de 50% dans les coopératives d’activités bruxelloises contre 10% de femmes avec le statut d’indépendante à Bruxelles[1].

Au final, les services d’accompagnement de Baticrea permettent de se consacrer à 100% sur son métier et au développement de son activité, sans les soucis juridiques, comptables et administratifs !

Témoignages de nos entrepreneurs et entrepreneuses

« Baticrea m’a donné le temps de peaufiner mon projet. Je connais mon métier et j’avais une idée claire de l’activité que je souhaitais développer mais je maîtrisais moins le volet commercial. Sur cet aspect, c’est intéressant de pouvoir échanger avec des réseaux locaux d’artisans, d’échanger sur leur vécu dans le secteur construction. Et puis, c’est toujours bénéfique d’avoir des conseils extérieurs. Les formations collectives apportent aussi de bonnes opportunités de rencontres. » Clément Collinet, menuisier-charpentier – Son portrait à lire sur Jobyourself.be

 

Plus de témoignages par ici : NOS ENTREPRENEURS

[1] Source : Baromètre de l’entrepreneuriat féminin en Région de Bruxelles-Capitale 2019

 

Auteur: Raphaël Vanleemputten, chargé de communication chez BatiCréa 

Illustration: JobYourself - BatiCréa 

Lisez aussi : HPE-L'accompagnement à l'usage, Le Biome UrbainÇa (sur)chauffe dans les écolesLe bois certifié: Le matériau de construction renouvelable par excellence

Nos partenaires